L’Art sacré de Matisse, Picasso et Cocteau

L’appréciation de l’Art est subjective. Pourtant des cotes ou estimations de valeur d’œuvres sont données lors des ventes aux enchères. Des artistes célèbres et ambitieux tels que Matisse, Picasso et Cocteau se sont extraits de ce jugement du marché en mettant leur talent artistique au service de la religion.

Ils ont immortalisé leur don pour l’éternité, sur les murs d’enceintes sacrées. Les chapelles qui ont accueilli leurs empreintes se trouvent sur la Côte d’Azur, une terre prisée pour sa lumière et l’inspiration qu’elle leur prodiguait.

Camarades voire amis dans la vie, en compétition artistique permanente, leur émulation a été féconde. Elle a en tout cas donné lieu à 3 travaux religieux distincts. L’occasion de vérifier si on entre en art comme en religion.

Le chef d’oeuvre zen de Matisse

Henri Matisse, peintre chef de file du fauvisme, avait plus de 80 ans quand il a terminé la Chapelle du Rosaire de Vence, en 1951. Cette œuvre architecturale synthétise toute sa recherche artistique. Il a conçu la chapelle de A à Z, depuis les plans jusqu’au mobilier en passant par les vêtements des prêtres.

a5e11621bd3e3e3e137c7ed12f58887b

Ses efforts et son attention aux détails sont pourtant dissimulés par une apparente simplicité, qu’il estimait nécessaire pour laisser les sensations s’exprimer. “Tout ce qui n’a pas d’utilité dans le tableau est par là-même nuisible”, c’est pourquoi vous découvrirez une oeuvre minimaliste, épurée, zen. Sereine.

matisse

Catholique et ayant souffert de graves problèmes de santé, il a créé cette chapelle attenante à un couvent dominicain à la demande de son ancienne infirmière alors entrée dans les ordres -Monique Bourgeois. Peut-être aussi une façon de rendre grâce à Dieu de l’avoir épargné d’une fin plus précoce.

maxresdefault

Les décors muraux sont tracés en noir sur des carrelages blancs et représentent le Christ libre, entre autres symboles. Le travail porte sur la lumière, qui y change selon les heures et les saisons au travers des vitraux colorés (bleu pour le ciel, vert pour la nature source de vie, jaune pour le soleil et Dieu). Un lieu sacré où l’on a plaisir à se recueillir et prier.

L’optimisme retrouvé de Picasso

A l’opposé de Matisse se trouve l’oeuvre de Pablo Picasso, le plus Français des peintres Espagnols puisqu’il a passé l’essentiel de sa vie en France. Fondateur du cubisme et compagnon d’art du surréalisme, il était exubérant et festif quand son aîné était sérieux voire professoral.

29th September 1955: Spanish painter Pablo Picasso (1881 - 1973) in his villa 'La Californie' at Cannes. (Photo by George Stroud/Express/Getty Images)

Jaloux de l’empreinte sacrée et largement commentée dans leurs cercles respectifs que Matisse venait de laisser, Picasso cherchait à rivaliser. Citoyen d’honneur de la ville de Vallauris depuis quelques années, il obtient en 1952 vers 70 ans l’opportunité de décorer la voûte du vestibule attenant à la chapelle du château de Vallauris.

Photo-CACPAC0060000112-3

Il s’agissait de faire d’un vieux sanctuaire déserté un « temple de la paix ». Or Picasso “ne peint pas ce qu’il voit mais ce qu’il pense”. Ainsi, sa marque sacrée est fidèle à son idéal communiste de progrès et de bonheur de l’homme. On y découvre une fresque de la joie de vivre retrouvée après les affres de la seconde guerre mondiale.

CIMG0814

L’oeuvre consiste en des panneaux de bois de 10 mètres de long par près de 5 mètres de haut, voûtés. Le tableau se lit de gauche à droite, du cortège funéraire de la guerre à la réunion des peuples en passant par des scènes villageoises de liesse et de paix. Une oeuvre ‘entière’ qui ne laisse personne indifférent et est parfois décrite comme un Guernica optimiste.

L’ambiguïté de Cocteau

Le benjamin de ce trio sacré -Jean Cocteau- était avant tout poète. Grand ami de Picasso, il aspirait à ce que ses écrits -plutôt que ses dessins- deviennent des classiques. Les fresques qu’il a créées vers l’âge de 70 ans pour la chapelle Saint-Pierre de Villefranche-sur-mer traduisent ses lignes : « ce qu’il y a dans l’homme de plus divin, c’est le don de créer ».

tumblr_mxwtcj5OF91s00bsyo1_400

Baptisé catholique mais tourmenté dans ses convictions, Cocteau était fasciné par la religion et la mythologie. Encouragé par Matisse, il avait décoré les murs de la villa Santo Sospir au Cap Ferrat et avait envie de recommencer pour la petite chapelle du port qui faisait face à l’hôtel où il séjournait depuis plus de vingt ans.

63-Saint-Pierre---Villefranche-sur-Mer

En 1957, elle était utilisée comme remise à filets. Après négociation avec les pêcheurs, Cocteau obtient de la décorer. Dédiée à Saint Pierre -patron des pêcheurs-, elle illustre au travers de ses fresques du mur au plafond des passages de la vie du Saint et des scènes méditerranéennes (hommages aux Saintes Maries de la Mer et aux demoiselles de Villefranche).

chapelle-saint-pierre-acc80-villefranche

Ce qu’il y a peint est un peu comme sa vie, un mélange de souffrance et d’amour avec beaucoup de symboles –comme pour la texture bois de la porte- et de trompes-l’oeil. S’il n’a jamais renié un retour à la foi chrétienne, cette oeuvre sacrée ne témoigne néanmoins pas d’une réconciliation entre son art et la religion. Juste un beau supplément d’âme pour une chapelle désaffectée.

 

Le point commun entre ces 3 lieux de culte tient donc à la sincérité du projet de ceux qui les ont imaginés puis créés. Aussi peut-on estimer qu’ils sont entrés en Art comme en religion, avec dévouement et servitude. Qu’ils se soient sentis investis d’une responsabilité ou d’une mission religieuse du fait de leur don artistique importe peu. Cocteau témoignait qu’ils avaient plutôt « essayé de vaincre l’esprit de destruction qui dominait leur époque, en ornant les surfaces que d’autres rêvaient de démolir ». Pourvu alors que l’amour du travail de Matisse, Picasso et Cocteau protège ces monuments à jamais.

Publicités

Laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s